Quels métaux proposer à la vente ? Partie 2/2

S’il ne vous permettra probablement pas de faire fortune, le glanage de métaux peut néanmoins vous rapporter un peu d’argent. Si tant est que vous sachiez où chercher et surtout, quoi chercher ! A la première question, mentionnons les habituelles poubelles du voisinage (souvent riches en trouvailles de toutes sortes), les bennes de chantier, les lieux abandonnés ou encore ceux où se sont tenus un vide grenier. En effet, nombreux sont les brocanteurs qui préfèrent laisser leurs invendus sur place plutôt que de se charger de choses dont ils n’ont plus l’utilité et qui n’intéressent apparemment pas les chalands. Et concernant la seconde question ; évoquons tour à tour la ferraille, le cuivre, l’aluminium ou encore la fonte. Autant de métaux qui pourraient être appréciés et revendus aux amateurs. Cependant, l’inox et le laiton font également partie de cette liste et ne devraient pas être négligés durant vos recherches …

L’inox.

Ainsi, l’inox fait incontestablement partie des métaux à collecter et auxquels offrir une seconde vie. Et ce d’autant plus qu’il s’agit d’un matériau plutôt rare. En effet, le prix de ce dernier se chiffrait à 2598 Dollars la tonne en Novembre 2019. Ce qui peut s’expliquer par les propriétés de l’inox ; un acier composé de plus de 10,5 % de chrome et qui par conséquent est très peu sensible à la corrosion ou aux dommages causés par la rouille. Un atout qui plaide la cause de l’inox lorsque l’on songe que nombre de métaux présentent cette fragilité intrinsèque. Habituellement, l’inox se trouve sur les éviers ou les installations de cuisine mais aussi sous la forme de fourchettes, cuillères ou couteaux. A vrai dire, il existe même des casseroles en inox qui pourront venir accroître votre butin …

Le laiton.

De même, pensez au laiton ; un alliage de cuivre et de zinc caractérisé par sa belle couleur dorée ou argentée. Egalement connu sous les doux noms de « tombac », « archal », « bronze florentin », « similor » ou « pinchbeck » ; ce métal s’avère extrêmement malléable et d’une solidité à toute épreuve. Ce qui permet de garantir sa pérennité et justifie son prix ; de 2,70 Euros le kilo en 2020.

Ainsi, vous savez désormais quels métaux conserver pour vos opérations de revente. Alors soyez vigilants et partez à la chasse au trésor ; vous pourriez bien trouver des merveilles !

Cet article est une contribution libre rédigée par un auteur partenaire et non par la société elle-même.